La connaissance des complications des prothèses est importante car elle permet de prendre des mesures préventives afin de les éviter.
Ces mesures comportent :
- des examens de dépistage ;
- des traitements prophyllactiques
Les examens de dépistage recherchent en préopératoire:
- toutes les sources de surinfection potentielles : dents, urines, ORL, pulmonaires, ongles et orteils
- toutes les sources de saignement : fragilité vasculaire, prise d'aspirine…
Les mesures prophylactiques :

- antibiotiques per et postopératoires
- technique opératoire et équipement irréprochable ;
- la suppression de la douleur postopératoire permet d'éviter l'enraidissement lié à la douleur ;
- à long terme c'est encore la prévention des plaies infectées en pédicurie notamment, ainsi que des infections urinaires et dentaires car elles peuvent libérer des germes microbiens par voie sanguine ( bactériémie ) et ceux-ci peuvent se greffer sur la prothèse.
- enfin prévention de l'usure par la choix de matériaux prothétiques de qualité optimale.

 

Le pourcentage des complications habituellement donné est de l'ordre de 2 à 4 %, mais ces chiffres regroupent à la fois les complications réversibles, traitables sans conséquence ultérieure, et les complications pouvant être irréversibles donc graves et sources de séquelles. ( Source New England Journal of Medecine )